• Bleu nuit

    En lisant JF Vilar, nous avons une forte tendance à tout imaginer en noir et blanc, dans un décor parisien semblable aux photos d'Atget, Marville, Daguerre, Brassaï, Doisneau ou Ronis, ou aux films de Feuillade ou Carné (décors de Trauner). A moins que ce ne soit dans le noir et blanc plus récent des films souvent cités de Godard (A bout de souffle) ou Wenders (Au fil du temps, Alice dans les villes)...

    Pourtant, d'autres références nous font signe dans les romans de JFV. Les scènes situées dans les années 60-70 ou les scènes contemporaines pourraient avoir les couleurs de Bonnie and Clyde, Il était une fois l'Amérique ou du pont de Bir-Hakeim dans Le Dernier tango à Paris...

    Mais encore... Vilar cite Jacques Monory comme son peintre favori. Dès C'est toujours les autres..., il y a une scène au Musée Beaubourg devant Meurtre n°10/2, "la toile immense, longue et bleue de Monory. Une vue monochrome, méticuleuse d'un appartement au modernisme daté (les années 60 ?). Derrière les vitres d'une baie, un corps allongé, un cadavre sans doute. A gauche, un homme fuit. Presque au milieu de la toile, un miroir. Un vrai, éclaté. Il y a plusieurs impacts de balles. Ultraviolence au 500e de seconde. Rien ne s'effondre, tout est gelé (...). Et mon reflet dans le miroir brisé."

    Dans Passage des singes, Victor possède chez lui une "petite litho de Monory (...) bleu glacé". Et dans Bastille Tango, c'est un "grand tableau" qui orne son appartement : Diamondback.

    Peut-être devrions-nous relire les romans de JF Vilar à travers un filtre bleu glacé ?

    Bibliothèque

         (Jacques Monory, Meurtre n°10/2, 1968)

    Bibliothèque

       (Jacques Monory, Diamondback, 1979)

     


    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    1
    Dimanche 6 Février 2011 à 15:31

    Alors, là, chapeau - ça m'avait échappé...

    2
    NONE
    Vendredi 11 Mars 2011 à 17:12

    "A Jacques Monory dont les images me sont aussi indispensables qu'un journal du matin. " avril 1990...

    3
    Louise Lame Profil de Louise Lame
    Samedi 12 Mars 2011 à 02:26

    tiens tiens ! Les guillemets indiquent une citation. Serait-elle de notre auteur préféré ? Dans ce cas nous aimerions avoir plus de détails sur la source...

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :