• Entrée en scène de Victor Blainville

    "Je suis entré par la rue Saint-Denis." C'est l'incipit du premier texte publié par JF Vilar, C'est toujours les autres qui meurent. Le narrateur vient de pénétrer dans un passage couvert parisien. Et nous lecteurs venons de pénétrer dans l'univers littéraire de JF Vilar.

    A relire ce roman après avoir lu tous les autres, il est étonnant de constater à quel point le premier chapitre introduit toute l'oeuvre de JFV. Donc : ça se passe à Paris. Dans un passage couvert (Passage du Caire). Il y a un corps féminin nu (une poupée, un mannequin... ou un vrai cadavre ?). Il y a une mise en scène, érotique. Et référencée (Marcel Duchamp, un franc-tireur du surréalisme). Il y a une ambiguité entre simulacre et réalité. Le narrateur prend des photos. Il nous précise la date et l'heure (vendredi 19 juin, 18h). Il ressort du passage, photographie (la rue, les putes) - il pense à des photos d'Atget, nouvelle référence. Il déteste le téléphone. Il a 3 chats (nommés Kamenev, Zinoviev et Radek). Il a milité autrefois dans une "orga" politique (il avait un pseudo), il l'a quittée. Il se nomme Victor Blainville. Il s'arrête dans un bar, il boit une bière. Il récupère son vélo.

    Voilà. C'est toujours les autres qui meurent, pages 9 à 24. Entrée en scène de Victor Blainville. Entrée en littérature de Jean-François Vilar.

     


    Tags Tags : , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    vv22
    Dimanche 25 Décembre 2011 à 16:17

    VOUS N'ETES PAS  SANS SAVOIR QUE LEDIT DUCHAMP? NON PAS ENTERRE A ROUEN MAIS DONT LES CENDRES ONT ETE DEPOSES LA APRES CREMATION PARISIENNE? EST NE A BLAINVILLE-CREVON pres de rouen: BLAINVILLE COMME VOTRE HEROS RECURRANT. CREVON COMME NOUS TOUS SANS S 

    2
    vv22
    Dimanche 25 Décembre 2011 à 16:21

    les fautes de français sont des fêtes exprès, quand on est belge, les pires des fêtes, ça se fête 

    3
    Corsaire Sanglot Profil de Corsaire Sanglot
    Mercredi 28 Décembre 2011 à 02:19

    oui oui, quelque part dans notre passage il y a un tombeau pour le marchand du sel - et nous parlons aussi de Blainville - ailleurs nous expliquons même pourquoi notre VB se prénomme Victor (comme MD) - la pire des fêtes est l'affaire des pitres...

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :