• La fin

    "Il n'y eut aucune détonation, pas le moindre souffle. Rien qu'un grand éclair blanc qui se répandit, très vite, sur toute la ville et bien au-delà. La fin."

    Nous venons d'apprendre que ces ultimes mots du dernier texte publié par Jean-François Vilar en mai dernier seront ses derniers mots publiés de son vivant. Vilar est mort. Sans cérémonie. Louise et moi sommes bouleversés.

     


    Tags Tags :
  • Commentaires

    1
    Philippe Haumont
    Lundi 22 Décembre 2014 à 17:36

    Grande tristesse. Un monument du roman noir disparaît sans crier gare, un ami nous fait faux bond. Je vais relire ses bouquins, et les relire encore, car son œuvre demeure.

    2
    Mardi 13 Janvier 2015 à 22:16

    Bonjour Philippe. Nous avons mis un peu de temps à répondre. Nous partageons votre tristesse.

    Sauf erreur de ma part, vous étiez l'auteur d'un triptyque dédié à JFV, qu'on ne trouve plus sur internet, mais dont, archivistes maniaques que nous sommes, nous avions mis de côté une copie ici.

    Amitiés.

    3
    Angela
    Vendredi 30 Janvier 2015 à 13:51

    Bonjour,

     


    Peut-être avez-vous oublié de citer le nom du dernier livre de Jean-François Vilar dont vous aviez parlé dans votre post du 21 juin.

     



    Il s'agit de Memento Mori  (il faudrait ajouter la photo de la couverture si vous l'avez) illustré de nombreux tableaux de Jacques Monory dont l’avatar, Jonq' Erouas Cym, est le héros du roman.  (plus de 180 pages).  Edité par la galerie Sonia Zannettacci, il accompagnait l'exposition Jacques Monory (mai-juillet 2014)
    Le catalogue est en vente (35 €) en contactant la galerie :http://www.zannettacci.comEmail: art@zannettacci.com

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :