• Roman-photo

    Des fois je m'égare. Quelque part.

    Lectures au passage

    Entre la réalité et la fiction. A force de jouer à la marelle, à l'amour-révolution dans la ville. Chaque passage me raconte tant d'histoires.

    Lectures au passage

    Sous l'imperméable, je suis Louise Lame pour toujours. Mon corps se dénude quand je marche et ma tête est pleine de bruissements et d'insurrections. Vers la rue Saint-Denis, les putes me dévisagent et les murs aussi.

    Lectures au passage

    Passage du Caire.

    Lectures au passage Lectures au passage

    Duchamp n'y est pas. Si il y était il me mangerait, mais comme il n'y est pas... Mon corps se cogne à d'autres.

    Lectures au passage

    Lectures au passage

    J'en perds la tête. J'aurais besoin d'un verre de blanc-sec. Si Victor est passé par là, qui s'en souvient ? Je cherche une sortie.

    Lectures au passage

    Reprendre pied. Cesser de nager à contre-courant. Au café le Sélect, rue Saint-Denis, en face d'une des trois entrées du passage du Caire, j'écoute, enfin tranquille, les discussions des filles...

    J'attends Victor, ou bien est-ce Corsaire ?

    *               *               *

    (photos L.Lame - photo 1 : cour intérieure rue saint-denis, été 2010 ; photo 2 : passage Verdeau, avril 2011 ; photo 3 : cour rue saint-denis, été 2010 ; photos 4 à 7 : passage du Caire, été 2010 ; photo 8, passage du Caire, avril 2011 ; photo 9 : passage Jouffroy, avril 2011)

     


    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :