• Samedi 12 février 2011

    27ème anniversaire de la mort de Julio Cortazar, écrivain argentin naturalisé parisien, mort à 69 ans le dimanche 12 février 1984 à Paris, enterré au cimetière Montparnasse. Entre 1984 et 1987, Jean-François Vilar l'a cité de nombreuses fois, son livre Cronopes et fameux, ses tangos écrits sur des musiques d'Edgardo Canton : 

    Bibliothèque

    "A la fois craintif et exalté, le voyageur pénètre dans la ville d'un pas de chat en territoire étranger". (citation de Cortazar en exergue de Bastille Tango)

     


    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    1
    Didier Buty
    Samedi 12 Février 2011 à 15:13

    Si mes souvenirs sont bons, c'est dans Bastille Tango que Victor se bagarre avec un mystérieux colleur d'affiches qui le dérange pendant qu'il refait une photo dans les traces d'Eugène Atget, celèbre photographe arpenteur de Paris, apprécié  des surréalistes ... et qui est né le 12 Février 1857.

    Tout se tient

    A+

     

     

    2
    Corsaire Sanglot Profil de Corsaire Sanglot
    Samedi 12 Février 2011 à 21:08

    Bien vu, pour la date de naissance d'Atget !


    Atget est le photographe le plus souvent cité par Victor, à travers ses "aventures". En effet dans Bastille Tango, il tente de retrouver l'exacte position d'où Atget a photographié la cour Damoye. Et déjà dans Passage des Singes, il exposait une photo-citation du passage (des singes) alors détruit. A noter que ce roman se termine dans l'appart-atelier d'Atget, 17 bis rue Campagne-Première !


    Un jour bien sûr nous parlerons d'Atget sur ce blog...

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    3
    vv22
    Dimanche 25 Décembre 2011 à 16:44

    pour clore la tenue... les passages arpentés par Benjamin et l'arpenteur K (Le château de Kafka) sans compter Prague, la rue de - aussi et surtout le Julius K entrevu sur votre blog. 

    4
    vv22
    Dimanche 25 Décembre 2011 à 16:47

    La cour Damoye, ce passage à ciel ouvert entre Place de la Bastille et rue Darras? (la rue du Wax en prise directe avec la rue de Lappe ex-péripatétitienne)

    5
    Corsaire Sanglot Profil de Corsaire Sanglot
    Mercredi 28 Décembre 2011 à 02:41

    Plutôt la rue Daval, car les passages parisiens nous avalent et jamais ne nous harassent. Et tant qu'à tremper dans la cire, au Wax nous préfèrerons pousser jusqu'au Grévin - plus indiscutablement vilaresque.

    Mais que savez-vous donc du secret Julius K ?

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :